NOS FORMATIONS
Cursus Art Dramatique
TYPE DE FORMATION : Initiale
• DUREE DE LA FORMATION : 3 ans, engagement annuel
• PREREQUIS : aucun
• PERIODE : de septembre à juin (1ère et 2ème année)
de septembre à mai (3ème année)
• VOLUME : de 18h à 25h par semaine
• COÛT DE LA FORMATION : 4300€ par an
Objectifs de la formation
Le cursus Art Dramatique s'adresse aux jeunes artistes de la scène à la recherche d'une formation exigeante et intensive. La formation se développe sur trois années, chaque année suivant un nouveau programme pédagogique. La pédagogie équilibre apprentissage des techniques d'art dramatique (enseignements permanents) dispensés par des artistes diplômés des écoles nationales supérieures (CNSAD, ESAD...) et espaces-temps donnés à la créativité des étudiants (Les Volia). La troisième année est une année de rencontre professionnelle, des artistes sont invités à créer avec les étudiants au sein de l'école.

Référents de la classe
Jules Audry
, metteur en scène, diplômé de l'École Supérieure d'Art Dramatique
Abdel-Rahym Madi, comédien, danseur, diplômé de l'École Supérieure d'Art Dramatique
Sara Llorca, comédienne, metteure en scène, diplômée du Conservatoire National Supérieur d'Art Dramatique

Accessible sur audition
Auditions préparée jusqu'au 23 septembre

1ère et 2ème année
Les enseignements permanents
LES FONDAMENTAUX (72h)
Dès la rentrée, et pendant les deux premiers mois à l'école, la promotion apprend les fondements de la pédagogie. Ce module de 72h est dédié à la mise en place d'un langage commun et à la transmission des valeurs que partagent pédagogues et étudiants : le respect de la différence et de l'individualité de chacun ; la création d'une atmosphère de sécurité ; la confiance réciproque ; la mise en marche de l'imagination individuelle ; le fait de réveiller la curiosité et la confiance en ses propres forces et réflexions, la joie de s'égarer ensemble, l'importance d'un vrai partenariat entre les pédagogues. Les référents pédagogiques partagent avec la promotion les techniques dans lequel ils se spécialisent : Sara Llorca (gymnastique respiratoire & interprétation), Abdel Madi (training chorégraphique & interprétation), Jules Audry (training psychophysique & interprétation)
SCENES Du REPERTOIRE (156h)
Chaque lundi, et ce durant toute l'année, toutes les promotions de l'école se retrouvent dans ce cours d'interprétation. De la première lecture d'une scène à sa mise en scène au plateau, en passant par l'analyse des enjeux et la construction d'un état de jeu, les élèves évoluent à leur propre allure dans ce cours. Ce module de 156h est un espace de répétition sous la direction d'un metteur en scène où les élèves fixent leurs propres objectifs : passer devant ses camarades, jouer devant un public ou préparer une audition devant un jury.
Pédagogue Jules Audry
TRAINING RESPIRATOIRE (90h)
Le fond de la méthode de respiration diaphragmatique profonde consiste à prendre conscience de certains dysfonctionnements comme l'essoufflement dans un engagement physique, le manque d'endurance, l'asphyxie à l'intérieur d'une phrase de texte, saturation du timbre dans la puissance, manque de rythme, fragilité de l'appareil vocal, voix faible ou forcée avec appui en gorge. Ce module de 90h est un enseignement clé de la formation, la gymnastique respiratoire permet d'acquérir de la légèreté et de l'envergure dans sa pratique artistique, ainsi que de s'épanouir dans la maîtrise respiratoire physiologique. Pédagogue Catherine Rétoré
jeu masqué (42h)
La première intention est de convoquer/réveiller chez l'artiste son état d'enfant, celui qui observe, qui joue et rejoue en pleine sincérité. L'autre intention est de sensibiliser l'apprenant à l'état EXTRA-ordinaire que peut exiger le jeu théâtral à contrario d'une énergie banale, quotidienne de la vie de tous les jours.
Le masque est ici qu'un outil pour entrer dans l'exercice.

J'ai toujours été fasciné par les dessinateurs. Ils/elles peuvent matérialiser toutes les formes possibles, tous les personnages inimaginables sur une page blanche. En tant que jeune acteur, j'ai vite trouvé que notre métier était injuste car j'ai cru que j'étais limité à mon physique, ma taille, la couleur de ma peau, ma voix et donc limité à jouer quelques personnages du répertoire.
Le masque a pour moi été une découverte car il m'a révélé que je pouvais être aussi dessinateur de mes rêves. Il m'est apparu donc possible de jouer un vieillard bossu, une femme géante, un lézard sur-vitaminé, un chien rampant libidineux.
J'estime nécessaire que l'acteur en apprentissage, dès ses premiers pas sur le plateau, puisse explorer les bienfaits de la transformation physique. Chaque être possède une corde masculine, féminine, animale. Le travestissement ouvre le chemin de l'artiste-créateur, l'artiste-autonome. Pédagogue Alexandre Ethève
laboratoire (90h)
Chaque fin de semaine est marquée par le cours-laboratoire. Ce temps est dédiée à la rencontre avec les techniques d'art dramatique des grands maîtres : Meyerhold, Grotowski, Stanislavski, Lupa, Knebel. Leurs recherche artistique est poursuivi par les élèves dans un module de 90h au cours duquel chacun expérimente au plateau les notions fondamentales de l'art dramatique : le monologue intérieur, le paysage, l'analyse-action, la biomécanique. Autant d'outils pour continuer à chercher sa propre voie, et devenir l'auteur de son jeu.
Pédagogue Jules Audry
stages d'interprétation (100h)
Pour parfaire l'entraînement des interprètes et en parallèle du suivi organisé dans les enseignements permanents, des artistes interviennent dans l'école lors de sessions de travail ciblés autour d'un auteur.

Artistes passés et présents à La Volia : David Ayala, Olivia Dalric (Munstrum Théâtre), Georgia Ives (Cie Jean-Claude Gallotta), Clara Bonnet (Collectif Marthe), Bruno Coulon (Les Parvenus), Emmanuel Besnault (Cie l'Éternel Été), Abdel-Rahym Madi (Théâtre du Corps), Sara Llorca (Compagnie du Hasard Objectif) ......
la voix en mouvement (24h)
Comment aborder la voix en chœur sans faire intervenir la volonté ou le mental dans une humeur ouverte et joyeuse. En liant les découvertes de Jaques-Dalcroze et de Frederick Matthias Alexander, cette méthode d'approche de la voix met toujours l'espace interne du corps en lien avec l'espace externe et ceci dans le mouvement, l'adresse et le jeu en chœur. Tout en chantant, il s'agit d'alterner des moments d'attention légère et précise à son corps générée par la pensée et le contact physique avec des moments d'improvisations corporelles à partir de propositions ludiques où l'adresse à l'autre ne sera jamais oubliée. On ne parlera jamais de la voix pendant le cours afin de ne pas éveiller la volonté de bien chanter ou de faire un beau son. Le piano guide la voix et la parole guide la pensée et l'imaginaire. La voix qui est l'objet principal sera ainsi toujours abordée de façon indirecte. L'alchimie entre l'imaginaire et l'éveil de la conscience vont générer à la fois une structure physique plus cohérente et des micro-mouvements à la base d'une voix naturellement soutenue. Le texte des chants, dans diverses langues, sera utilisé pour vocaliser et chauffer la voix, ainsi la mémoire sensible et globale toujours mise en éveil.
Pédagogue Anne Fischer
Imaginaire de l'acteur, théâtre d'improvisation (42h)
Pédagogue Bruno Coulon
3ème année
l'année professionelle
En troisième années, des artistes confirmés sont invités à venir travailler avec la promotion sur plusieurs semaines de répétitions, sous forme de sessions de création. La troisième année est une année de rencontre avec le monde professionnel.

Les VOLIA

Les VOLIA sont des commandes artistiques faites aux élèves. Ces temps sont dédiés aux développement de la créativité des élèves, encadrés par des consignes de travail. Pendant une semaine le planning des enseignements permanents est allégé, et la direction propose un matériau textuel, visuel, sonore, qui servira de base de réflexion aux élèves pour former des groupes et organiser la présentation d'une maquette de travail de 15mn devant un jury extérieur. Les VOLIA ont lieu deux fois par an.